société

Société

Mohammed Hassad : "92% des classes de CE1 accueillent moins de 34 élèves"

 

Intervenant à Rabat lors d'une conférence de presse, Mohamed Hassad est revenu sur les nouveautés de la rentrée scolaire et universitaire 2017-2018 ainsi que les objectifs fixés pour l'année scolaire 2018-2019.

Le ministre de l'Education nationale a expliqué que le recrutement de 24.000 enseignants et la création de 5000 nouvelles classes a permis de réduire à "25 la moyenne nationale d'élèves dans les classes de première année du primaire", ajoutant que "92% des classes de CE1 comptent moins de 34 élèves". Concernant le reste des classes - du CE2 à la deuxième année du baccalauréat -, la moyenne nationale est de 30 élèves par classe, sachant que 99% d'entre elles accueillent moins de 44 élèves.

 
 

Sur la question des infrastructure, Hassad a promis que les "tableaux à craie seront remplacés par des tableaux à feutre d'ici fin octobre", indiquant que son département a procédé à l'acquisition de"233.000 tableaux blancs". D'autre part, 350.000 nouvelles tables ont été achetées, à un prix unitaire d'environ 400 dirhams, "ce qui ne représente que 10% du total des tables à changer", a précisé le ministre .

Le ministre a également annoncé "l'augmentation de 20% des places dans les établissements à accès limité (ENCG, ENSA, FST..., ndlr) dont 500 places supplémentaires dans les facultés de médecine". De plus, 90 millions de dirhams ont été alloués à la réhabilitation des universités à l'occasion de la rentrée 2017-2018.

Mohamed Hassad a aussi annoncé que les statistiques des absence des enseignants "seront rendues publiques mensuellement sur la plateforme Massar". Une mesure qui vise à répondre aux critiques à l'encontre du corps enseignant, "dont 75% n'accuse aucune absence lors de l'année scolaire".

Autre annonce de Mohamed Hassad: "en vertu d'un accord avec le ministère de la Jeunesse et des Sports, plus aucun camping n'aura lieu dans les établissements scolaires".

Autoroutes : Record en été

 

 

La fréquentation des autoroutes a atteint un niveau record durant l’été. Selon la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM), quelque 500.000 véhicules ont emprunté quotidiennement les autoroutes sur cette période. D'ialleurs, pour fluidifier le trafic et diminuer le temps au niveau des péages, la société avait lancé le service de télépéage "Jawaz". Elle a également accordé une remise de 50% sur l’équipement en tags en vue d’assurer une fluidité maximale au niveau des gares de péage. L'initiative a eu du succès car, en deux mois, cela a permis de doubler le nombre d’abonnés "Jawaz" qui dépasse actuellement les 170.000, explique ADM.

Le Maroc investira 40 milliards de dollars à l’horizon 2030 pour développer le secteur énergétique

 

 

Le Maroc s'est engagé à investir 40 milliards de dollars à l'horizon 2030 pour développer le secteur énergétique, a fait savoir, dimanche à Manama, le ministre de l'Energie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah.

"Le Royaume a réussi, grâce à une stratégie ambitieuse, à transformer ses défis en véritables opportunités d'investissement, à travers son engagement dans des projets visant le développement du secteur énergétique d'une valeur de 40 milliards de dollars à l'horizon 2030, dont 75% est consacré aux énergies renouvelables", a indiqué M. Rabbah, dans une allocution à l'ouverture du 1er forum d'investissement en énergie (Step 2017).

Le ministre a noté que la transition énergétique a commencé à porter ses fruits, relevant que la part de l'éolien et du solaire dans la puissance électrique installée, qui n'était que de 2% début 2009, a atteint 13% en 2016.

Cette transition a permis de réduire le taux de dépendance énergétique, qui est passé de 98% en 2008 à 93,3% en 2016, a souligné M. Rabbah, ajoutant que les énergies renouvelables ont contribué avec plus de 13% en 2016 pour répondre à la demande en énergie, contre 2,13% en 2008.

Le ministre a rappelé que l'année 2016 a été marquée par plusieurs événements phares, avec notamment l'entrée en service de la station solaire "Noor-Ouarzazate I" d'une capacité de 160 MW de technologie thermosolaire concentrée (CSP) à capteurs cylindro-paraboliques avec 3 heures de stockage thermique et de Noor II et Noor III avec des capacités de stockage respectives de 5 à 6 heures et de 5 à 8,5 heures.

L'année 2016 a connu également la mise en oeuvre de la feuille de route pour le développement du photovoltaique, visant à développer l'utilisation de ce procédé dans la production de l'électricité, a indiqué M. Rabbah, rappelant le lancement d'un programme pour la mise en place de centrales solaires photovoltaiques d'une capacité de 400 MW, dont les projets "Noor Tafilalet" (100 MW), "Noor Atlas (200 MW) et "Noor Argana" (100 MW).

Par ailleurs, le ministre a noté que le Maroc oeuvre pour renforcer l'interconnexion électrique avec les pays voisins, notamment le projet Maroc-Portugal, en cours d'étude, avec une capacité de 1.000 MW, le projet d'une troisième interconnexion de 700 MW avec le voisin espagnol, ainsi que d'autres projets avec les pays de l'Afrique subsaharienne, à travers la Mauritanie.

Il a, en outre, relevé que le Maroc accorde un grand intérêt à la formation dans le domaine des énergies renouvelables, avec le développement d'un réseau de centres de formation dans les métiers des énergies renouvelables et l'efficacité énergétique, ainsi qu'à la recherche, avec la mise en place du Green energy park, une plateforme de test, de recherche et de formation en énergie solaire située dans la ville verte de Ben Guerir, la première du genre en Afrique.

En matière d'efficacité énergétique, le ministre a indiqué qu'une stratégie a été mise en oeuvre, visant à atteindre 20% d'économie en énergie à l'horizon 2030.

Le forum Step 2017, qui a connu la participation de ministres, d'experts dans le domaine des énergies renouvelables et des chefs d'entreprises et d'institutions d'investissement, s'est penché sur les sources d'énergie renouvelable au Bahrain, l'avenir de l'énergie dans le monde, les défis du développement des énergies renouvelables et les expériences réussies en la matière

UN MORT ET 3 BLESSÉS DANS L’EFFONDREMENT D’UNE MAISON À DERB LAMAIZI

Les habitants de Derb Lamaizi à la Médina de Casablanca se sont réveillés à l’aube de ce dimanche 17 septembre sur le bruit assourdissant de l’effondrement d’une maison menaçant ruine. L’effondrement a causé la mort d’une personne en plus de 3 autres blessés.

Une maison  menaçant ruine s’est effondrée ce dimanche à l’ancienne Médina de  Casablanca, faisant un mort et 3 blessées, selon un bilan provisoire.

Selon le site Kifache.com, les équipes de secours sont toujours  à la recherche d’éventuelles victimes de cet incident